Tu es là, dans le vague, n’exprimant rien ;
On ne sait si c’est mal ou si c’est bien.
Perdu dans tes pensées, tu sembles si lointain…
Es-tu encore dans tes rythmes afro-cubains ?
Comme l’huître, serais-tu à ce point fragile
Pour te ceindre d’une si rugueuse coquille ?

Je me demande souvent si tu me vois,
Si quelque part j’existe un peu pour toi.
Je voudrais savoir ce que je suis dans ta vie ;
Je voudrais être beaucoup plus qu’une amie.

Peut-être qu’au fond de toi une lueur scintille ;
Pourvu qu’elle ne soit pas une simple escarbille !
Me tromperais-je, ou serais-tu si machiavélique
Que tu attendrais d’entendre mes suppliques
Pour me livrer totalement, sans aucun retour,
À l’instinct de mes sentiments, par Amour.