Nous avons fait l’amour pendant des heures
et des heures
comme à chacune de nos rencontres
et je t’ai fait jouir
et tu t’es endormie dans mes bras
et je me suis levé pour me nettoyer
dans la salle de bain
et je me suis regardé dans le miroir
et pour la première fois depuis bien longtemps
je me suis trouvé beau
et puis soudain tu as poussé un cri
et le miroir s’est brisé
et tu t’es mis à pleurer
et il ne reste plus de tout cela
que des morceaux de miroir
qui jonchent le sol glissant de ta salle de bain.

Alors j’ai ramassé un morceau du miroir
et je l’ai glissé dans ma poche
avant de te quitter,
et je me regarde dedans ce soir
en espérant y retrouver le souvenir
de nos merveilleux moments ;
mais il me renvoie l’image
d’un pauvre type ahuri
qui n’a pas dormi la nuit dernière
et qui a retrouvé
sa sale gueule d’écrivain insomniaque.