Sans doute auras-tu l’esprit ailleurs ;
Songeras-tu à toutes ces senteurs
Qui immanquablement vont embaumer
Ton séjour, et surtout bien l’agrémenter ?

Sans doute vas-tu préparer tes bagages
Afin de transformer cet agréable voyage
En une longue cascade de doux plaisirs
Pour revenir ensuite remplie de souvenirs ?

Sous le soleil ou à l’ombre des cocotiers,
Tu pourras alors tranquillement méditer
À tous ces mystères qui meublent la vie,
À toutes ces choses qui donnent envie.

Pense alors à ces odeurs sucrées de vanille,
De cannelle qui exhalent et gentiment titillent
Jusqu’au plus profond des narines,
Comme l’iode aux saveurs marines.

Penseras-tu qu’à l’autre bout de l’océan
Ce n’est pas encore totalement le néant ?
Il y a sans doute là-bas un être dans le froid,
Qui très souvent, je crois, se souvient de toi.