Le Père Noël pleure.
Il est de très mauvaise humeur :
Des idiots lui gâchent la fête,
Ces crétins se payent sa tête !

L’insécurité se mondialise,
La violence se banalise.
Mais y a-t-il des solutions
Pour redonner au monde la raison ?

Il y aura toujours des fanatiques
Capables d’entonner un cantique
Et de tuer sans discernement
Hommes, femmes et enfants.

Même les plus grosses larmes
Ne feront jamais taire les armes :
C’est ainsi depuis que le monde existe ;
Il le sait mais y croit, il persiste.

Alors tous ans il reprend son traîneau
Pour aller distribuer ses cadeaux.
Et s’il a encore des larmes au yeux,
Il espère qu’un jour tout ira mieux.